Les cultures associées : opportunités et limites dans les cultures maraîchères

Les cultures associées peuvent aider à contrôler certains ravageurs dans la production de légumes.

 

La culture associée peut réduire la densité de certains ravageurs dans la culture et ainsi limiter l'infestation sans utiliser de produits phyto. Inagro, le PCG et le CRA-W (Gembloux) ont réalisé des essais sur des cultures biologiques de choux, de salades et de poivrons pour voir si cette méthode pouvait être une alternative à l'utilisation de biopesticides ou au bâchage des cultures contre certains ravageurs. Les cultures associées testées ont été choisies en fonction des chenilles et des pucerons comme ravageurs cibles. Les chercheurs expliquent dans la vidéo comment une culture associée peut avoir un effet sur le développement des ravageurs dans la culture et quels ont été les résultats des essais sur le terrain. Dans les trois dernières minutes, un cultivateur expérimenté prend la parole.

Pour aller plus loin

Ci dessous sont reprises les références de documents intéressants si vous souhaitez approfondir cette thématique : 

Articles scientifiques :

  • Balmer, Oliver, et al. “Noncrop Flowering Plants Restore Top-down Herbivore Control in Agricultural Fields.” Ecology and Evolution, vol. 3, no. 8, 2013, pp. 2634–46, https://doi.org/10.1002/ece3.658
  • Laznik, Ž., Bohinc, T., Vidrih, M., & Trdan, S. (2012). Testing the suitability of three herbs as intercrops against the Allium leaf miner (Phytomyza gymnostoma Loew, Diptera, Agromyzidae) in onion production. Journal of Food, Agriculture and Environment, 10, 751–755.

     

Site en mode préproduction