Billets de alexis-interreg

  • Retour sur le salon Terr'Eau Bio

    Maraîchage & Arboriculture BIO sans phyto – Quelles perspectives ?

    Ce 1er juillet 2021, profitant du cadre idyllique du salon professionnel « Terr’Eau Bio » organisé par « Bio en Hauts-de-France » (Groupement Régional d’Agriculture Biologique) à Brie, les partenaires du projet INTERREG« Zéro-Ph(f)yto F&L(G) » ont présenté, à destination de la presse et du public, les objectifs de celui-ci, les premières expérimentations en cultures maraichères et fruitières ainsi que les résultats obtenus.

    Dans un premier temps Marc Lateur (CRA-W), coordinateur du projet, a présenté les partenaires et a introduit le projet, présenté le contexte dans lequel il s’inscrit ainsi que ses objectifs.

    La parole a ensuite été donnée successivement à Ludovic Tournant (FREDON Hauts-de-France), Laurent Jamar (CRA-W) et Femke Temmerman (INAGRO) qui ont respectivement présenté des résultats d’expérimentations menées dans le cadre du projet contre la cécidomyie des poirettes, la mouche du chou et les altises. Les autres méthodes étudiées et perspectives de recherches ont également été brièvement citées. La présentation s’est terminée par un appel à la participation des jardiniers professionnels et amateurs qui sont invités à nous communiquer leurs « trucs et astuces », avant de laisser place à un échange d’expérience et de questions avec le public.

    L’intérêt marqué du public pour le projet a conduit à aborder le concept même du « zéro-phyto », à ses perspectives mais également à ses limites ainsi qu’aux difficultés rencontrées. En effet, cette approche sans traitement doit s’inscrire dans une démarche globale et complexe de la gestion des cultures en tant qu’agroécosystème; les techniques existantes ou en développement ne constituant pas à elles seules des solutions suffisantes pour gérer totalement les ravageurs concernés.

    La conversation s’est poursuivie sur les aspects de durabilité de certaines techniques utilisées comme le piégeage ou la protection par des filets par exemple. En effet, bien souvent, ces méthodes nécessitent d’investir dans du matériel en matière plastique ou d’origine pétro-chimique. Les questions du recyclage et du « biosourcing » sont donc légitimes dans une démarche plus proche de la nature. 

    Les sujets d’échanges et de réflexions autour du zéro-phyto sont vastes et tous n’ont pas pu être abordés lors de cette rencontre, mais nous vous attendons lors de nos prochains évènements où vous pourrez partager avec nous vos expériences, vos idées ou votre avis. En attendant nous vous invitons à consulter régulièrement notre site internet où vous pourrez suivre nos avancées et nos actualités. Nous vous invitons également à partager avec nous vos astuces de lutte zéro-phyto sur le lien suivant :  Contact

    Lire la suite